Assembler les cartes, méthode n°2

Résumé de l'épisode précédent : La soudure à la poêle, c'est cool et ça marche bien !
Mais quand il s'agit d'en faire une trentaine, ça devient vite long.

Nous voici donc en route direction Bernin, à quelques minutes de Grenoble et de Saint-Hilaire-du Touvet.

Le nom ne vous dis rien ? Vous l'avez probablement déjà vu !
C'est là-bas que sont nées quelques petites entreprises...



C'est en plein cœur de la vallée du Grésivaudan. Cet endroit n'est pas très bien desservi par le RER, alors les employés se débrouillent comme ils peuvent pour aller travailler :



Nous avons donc rendez-vous dans une petite impasse coincée entre ST et Soitec, chez Electronic F6.



Cette fois-ci c'est du travail sérieux en environnement contrôlé. Je me retrouve vêtu d'une belle blouse blanches et de petits chaussons. Je suis presque aussi joli qu'une certaine élève infirmière ;) j'ai dit finis tes exams avant de m'appeler !!!


On remarquera qu'il y a même un petit un petit cordon qui vient dans la chaussette, pour assurer la continuité électrique entre le sol et la peau. Ici, l'électricité statique est notre ennemie.



Une fois le bel accoutrement enfilé, on peut passer à l'action. Le processus est le même qu'à la maison.

La grosse machine qui dépose la pâte


La grosse machine qui place les composants



Le petit humain qui dépose les composants restants


La grosse machine qui soude les composants



Le petit humain qui vérifie les soudures



Et voilà :)

Tout pleins de belles cartes prêtes pour notre pioupiou


Cet article vous raconte la naissance de Pioupiou, le premier capteur 100% autonome et abordable pour mesurer le vent en direct, même là où il n'y a ni électricité ni internet.

Découvrez Pioupiou sur son site internet : http://pioupiou.fr

Commentaires