Accéder au contenu principal

Assembler les cartes, méthode n°2

Résumé de l'épisode précédent : La soudure à la poêle, c'est cool et ça marche bien !
Mais quand il s'agit d'en faire une trentaine, ça devient vite long.

Nous voici donc en route direction Bernin, à quelques minutes de Grenoble et de Saint-Hilaire-du Touvet.

Le nom ne vous dis rien ? Vous l'avez probablement déjà vu !
C'est là-bas que sont nées quelques petites entreprises...



C'est en plein cœur de la vallée du Grésivaudan. Cet endroit n'est pas très bien desservi par le RER, alors les employés se débrouillent comme ils peuvent pour aller travailler :



Nous avons donc rendez-vous dans une petite impasse coincée entre ST et Soitec, chez Electronic F6.



Cette fois-ci c'est du travail sérieux en environnement contrôlé. Je me retrouve vêtu d'une belle blouse blanches et de petits chaussons. Je suis presque aussi joli qu'une certaine élève infirmière ;) j'ai dit finis tes exams avant de m'appeler !!!


On remarquera qu'il y a même un petit un petit cordon qui vient dans la chaussette, pour assurer la continuité électrique entre le sol et la peau. Ici, l'électricité statique est notre ennemie.



Une fois le bel accoutrement enfilé, on peut passer à l'action. Le processus est le même qu'à la maison.

La grosse machine qui dépose la pâte


La grosse machine qui place les composants



Le petit humain qui dépose les composants restants


La grosse machine qui soude les composants



Le petit humain qui vérifie les soudures



Et voilà :)

Tout pleins de belles cartes prêtes pour notre pioupiou


Cet article vous raconte la naissance de Pioupiou, le premier capteur 100% autonome et abordable pour mesurer le vent en direct, même là où il n'y a ni électricité ni internet.

Découvrez Pioupiou sur son site internet : http://pioupiou.fr

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Démission

Bonjour à tous

J'ai du démissionner de Pioupiou et sa société mère Altostratus.
C'est donc avec tristesse que je vous en informe.

La société continue ses activités, sous la gestion de The Faktory et Eric Sotty.
Je n'étais déjà plus aux commandes des opérations journalières depuis fin mai.

Je ne suis plus lié et ne cautionne plus les décisions de cette société, ses actes ou ses produits qui seront mis sur le marché.

J'ai cédé mes parts à Faktory pour 1 euro, dans le but de mettre fin au conflit.

Pour contacter Pioupiou, utilisez l'adresse support@pioupiou.com

Pour me contacter à titre personnel, vous pouvez utiliser l'adresse n@baldeck.net

Nicolas Baldeck
ex-Fondateur de Pioupiou

Série judiciaire

Merci à toute la communauté pour ce soutien incroyable.

Mes interlocuteurs ont indiqué vouloir rechercher une solution amiable.

A suivre...

Suite Pioupiou

Je reçois quotidiennement des emails de personnes inquiètes au sujet de leur Pioupiou.

Voici donc quelques éclaircissements.

Depuis le moi de mai, suite à un arrêt maladie et à un conflit grave avec mes partenaires, j'ai été contraint de me retirer de l'équipe opérationnelle de Pioupiou.

Néanmoins, je me suis battu pour trouver une solution long-terme qui permette de donner un futur au projet, d'honorer les commandes et d'assurer support pour les Pioupious actuels. Ça m'a coûté beaucoup de stress dont je me serai bien passé en plein arrêt maladie, mais également 15 000 € de factures liées aux batailles d'avocats (qui vont heureusement m'être remboursées, je n'aurai pas été capable de les payer).

Une solution est sur la table. Le projet devrait être totalement repris par une grosse entreprise leader industriel ayant des dizaines d'années d'expérience et une grande expertise dans la conception et la fabrication de capteurs météo. Les discussions s…