Accéder au contenu principal

Tout est commandé

Il ne manquait plus que l'électronique. Et c'est fait.

Je viens de faire partir la commande pour la fabrication des cartes.

Pleins de cartes !

La toute petite :
Et la deuxième petite  (mais quand même plus grande):

Bon, il y a aussi la queue, mais on va l'oublier pour l'instant.

Donc si on fait tout ça multiplié par 500, ça fait beaucoup de cartes.




Ça fait tellement beaucoup de cartes, qu'il faut organiser un peu. J'ai donc préparé des panneaux. En gros, au lieu de trimbaler les cartes une par une, on fait une grande plaque avec 20 cartes d'un coup (10 + 10).
Elles seront toutes assemblées en même temps, et on les séparera seulement après avoir fini la soudure.

M'enfin, ça fait quand même 50 panneaux à souder. Et comme on fera évidement pas ça à la main, je suis en train de finaliser l'affaire avec différents sous-traitants.

Du Champagne, du code et des contrats !!

Les cartes sont commandées. Donc toutes les pièces sont commandées ! Donc ça se fête ! Hourra !



Maintenant il ne me reste plus qu'à attendre de tout recevoir.

Mais ça tombe bien, car il y a encore pleins de trucs à faire. Genre peaufiner le logiciel interne de Pioupiou. Et puis il faudra aussi s'occuper du site internet et de l'API, un de ces jours…

C'est aussi le moment de s'occuper de la logistique. Genre ouvrir un compte Entreprise à La Poste… Parce que pour envoyer 500 colis, faudra pas se réveiller à la dernière minute.

J'ai également pris RDV chez l'avocat. On va avoir plein de paperasse à rédiger. Il y a les trucs bêtes du genre « si Pioupiou vous dit qu'il n'y a pas de vent et que vous vous tuez, c'est pas ma faute ».  Mais il y a aussi les trucs qui disent : « une entreprise peut réutiliser les mesures des Pioupious, mais seulement si elle nous donne accès à ses propres stations » − là, ça devient plus technique.

Apéro

Dans la série des autres trucs à faire, il y a évidement l'apéro.

Donc le 28, 29 et 30 mai, c'est la fête des startups en France. Ça s'appelle Startup Assembly. Plus d'un milliers de startups ouvrent leurs portes et organisent des événement.

Il fallait que je fasse un truc moi aussi. Ça s'appelle « Pioupiou, Météo et Apéro », et ça se passera Samedi 30 mai à l’atterrissage de St-Hilaire.

Les infos sur : http://www.startupassembly.co/event/pioupiou/pioupiou-meteo-et-apero

LA mission

On fêtera également ma première mission officielle !


On en reparlera la semaine prochaine ;)

Bref. Tout avance comme sur des roulettes.

Commentaires

  1. « si Pioupiou vous dit qu'il n'y a pas de vent et que vous vous tuez, c'est pas ma faute ».

    Excellent et toujours plein d'humour ...... Un plaisir de vous lire ! :-)

    Encore bravo :-)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Démission

Bonjour à tous

J'ai du démissionner de Pioupiou et sa société mère Altostratus.
C'est donc avec tristesse que je vous en informe.

La société continue ses activités, sous la gestion de The Faktory et Eric Sotty.
Je n'étais déjà plus aux commandes des opérations journalières depuis fin mai.

Je ne suis plus lié et ne cautionne plus les décisions de cette société, ses actes ou ses produits qui seront mis sur le marché.

J'ai cédé mes parts à Faktory pour 1 euro, dans le but de mettre fin au conflit.

Pour contacter Pioupiou, utilisez l'adresse support@pioupiou.com

Pour me contacter à titre personnel, vous pouvez utiliser l'adresse n@baldeck.net

Nicolas Baldeck
ex-Fondateur de Pioupiou

Série judiciaire

Merci à toute la communauté pour ce soutien incroyable.

Mes interlocuteurs ont indiqué vouloir rechercher une solution amiable.

A suivre...

Suite Pioupiou

Je reçois quotidiennement des emails de personnes inquiètes au sujet de leur Pioupiou.

Voici donc quelques éclaircissements.

Depuis le moi de mai, suite à un arrêt maladie et à un conflit grave avec mes partenaires, j'ai été contraint de me retirer de l'équipe opérationnelle de Pioupiou.

Néanmoins, je me suis battu pour trouver une solution long-terme qui permette de donner un futur au projet, d'honorer les commandes et d'assurer support pour les Pioupious actuels. Ça m'a coûté beaucoup de stress dont je me serai bien passé en plein arrêt maladie, mais également 15 000 € de factures liées aux batailles d'avocats (qui vont heureusement m'être remboursées, je n'aurai pas été capable de les payer).

Une solution est sur la table. Le projet devrait être totalement repris par une grosse entreprise leader industriel ayant des dizaines d'années d'expérience et une grande expertise dans la conception et la fabrication de capteurs météo. Les discussions s…