Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du juin, 2015

La semaine du désespoir

Non, rassurez-vous. J'ai pas encore raté Pioupiou :)

En fait, j'ai même plutôt bien réussi Pioupiou…
- Puisque j'ai une montagne de  pièces détachées dans mon bureau.
- Puisque j'ai aussi tout un tas de cartes électroniques qui sont prêtes.
- Puisque j'ai fini le logiciel interne de Pioupiou (pour les curieux, il est ici).
- Puisque j'ai reçu 8 mètres cubes de particules de calage pour protéger vos Pioupious dans leurs cartons.
- Puisque je viens d'embaucher 2 personnes pour s'occuper de l'assemblage et des expéditions.
- Puisque j'ai commencé à coder le nouveau site internet et l'API pour l'accès aux données.

Bref. C'est quasiment bouclé, quoi.

Mais en réalité, je suis désespéré. Je suis désespéré, car dans quelques jours c'est l'été. C'est symbolique. Je voulais livrer avant. C'est raté.

Je suis désespéré, parce qu'il me manque encore 3 pièces. Et que sans ces 3 pièces, on ne peut pas finir.

La première pièce, …

Pioupiou passe son Bac

Lundi, 9h.
Éteignez vos téléphones, rangez vos calculettes. La semaine d'examens commence.
La Philo Comme le veut la coutume, la semaine d'examens commence toujours par le truc qui nous met la tête en vrac.

Notre ami s'est plutôt bien débrouillé, puisqu'il ne lui a fallu que 2000 lignes de codes pour expliquer tout le tout le bordel qui était dans son cerveau.


J'ai presque fini la correction. Pour les geeks, je publierai sa copie la semaine prochaine.
L'oral solennel Après l'épreuve du blabla écrit, c'était l'heure de interrogatoire.


Imaginez le pauvre petit Pioupiou, tout seul, au milieu de cette grande salle sans vie… L'air menaçant des murs… L’examinateur qui le regardait fixement…


Le sujet n'était pas trivial. Ça parlait de radiofréquences et de normes harmonisées.

Il a eu très peur car, au début, le jury ne l'aimait pas bien. C'était à cause de la puissance rayonnée par son antenne, qui atteignait pratiquement 17dBm. Les juges…

Soudure avec des baguettes

Vous voyez ces belles cartes électronique ? Et bien, bonne nouvelle ! Les travaux d'assemblage ont commencé.

Donc j'ai sorti mon fer à souder, et… Euh non, quand même. Je suis donc allé voir mon sous-traitant préféré, en plein cœur de la Silicon Vallée du Grésivaudan.





Si vous étiez là il y a pile poil un an, vous connaissez déjà l'histoire.


Si vous êtes curieux, c'est par ici : Assembler les cartes, méthode n°2.

Si ne voulez pas savoir pourquoi "méthode numéro 2", ne cliquez pas là.

Enfin, si comme moi vous êtes né dans les années 90, voilà un résumé, en une image. (parce que c'est dur de rester concentré pour lire jusqu'au bout)


Avec les Sous-titres :

La machine attrape les petits composants un par un, pour les poser au bon endroit sur la carte. Après, on la passe au four, et hop, c'est soudé.

Bref. L'assemblage des cartes est en cours.

À la sortie, tout pleins de plateaux qui ressemblent à ça :

Ça passe ou ça passe pas ? La soudure, c'e…

L'erreur à deux (mille) balles

J'ai reçu toute l'électronique : les cartes et les composants. Tout est planifié avec le sous-traitant.

L'assemblage des cartes électroniques (soudure) commencera donc Mercredi. J'y serais avec un appareil photo − je sais qu'il y a des curieux :)

Yoouuuuuuh ! On y est presque.


L'erreur à deux (mille) balles Presque. Il en fallait une, et elle est finalement arrivée, l'erreur.

C'est donc sur les coques reçues la semaine dernière. Au niveau des bossages (=fixations) dans lesquels viennent se visser les vis. Un truc pour lequel il y a quelques contraintes à respecter. Du genre ça :

Bon. En gros je me suis raté sur le diamètre du trou − je l'ai fait un poil trop large. J'avais bien mis la valeur recommandée par le constructeur des vis, mais je me suis fait avoir par l'angle de dépouille = inclinaison du trou qui est conique. Du coup, j'ai la bonne mesure, mais pas au bon endroit.

Au final, ça fait un delta trop faible entre le couple de serr…