Pioupiou passe son Bac


Lundi, 9h.
Éteignez vos téléphones, rangez vos calculettes. La semaine d'examens commence.

La Philo

Comme le veut la coutume, la semaine d'examens commence toujours par le truc qui nous met la tête en vrac.

Notre ami s'est plutôt bien débrouillé, puisqu'il ne lui a fallu que 2000 lignes de codes pour expliquer tout le tout le bordel qui était dans son cerveau.


J'ai presque fini la correction. Pour les geeks, je publierai sa copie la semaine prochaine.

L'oral solennel

Après l'épreuve du blabla écrit, c'était l'heure de interrogatoire.


Imaginez le pauvre petit Pioupiou, tout seul, au milieu de cette grande salle sans vie… L'air menaçant des murs… L’examinateur qui le regardait fixement…


Le sujet n'était pas trivial. Ça parlait de radiofréquences et de normes harmonisées.

Il a eu très peur car, au début, le jury ne l'aimait pas bien. C'était à cause de la puissance rayonnée par son antenne, qui atteignait pratiquement 17dBm. Les juges étaient formels : toi pas dépasser 14, ça être écrit dans livre sacré ETSI EN 300-220.


Notre Pioupiou, tout triste, ne comprenait pas bien ce qui lui arrivait. Comment pouvait-il rayonner plus fort que la puissance maximale de son émetteur ? Il alla même jusqu'à imaginer que son entraîneur lui avait injecté de l'EPO pendant son sommeil.

Heureusement, la coupable a vite été identifiée. C'était antenne qui faisait un petit excès de zèle.

Ouf ! Il a suffit d'un petit réglage logiciel pour rétablir l'ordre.

Non seulement notre Pioupiou a été diplôme, mais il a eu la mention puisqu'il nous a montré qu'il savait émettre plus fort avec moins d'énergie. Cela aura une vrai incidence dans sa vie professionnelle, puisque ça permettra de gagner quelques mois sur la durée de vie de sa batterie.

Les travaux pratiques

Après toutes ces émotions, il a pu se détendre lors des travaux pratiques.

Tester le fonctionnement de toutes les cartes, puis connecter les capteurs, puis retester…



Tous ces petits détails anodins qui font un produit complet.
Les mêmes petits détails anodins qui ne sont plus si anodins une fois multipliés par 500.

Heureusement, c'est un travail de groupe ! Sans quoi, ça prendrait une éternité. Il y aura même encore un autre membre qui arrivera lundi.

L'éducation physique

Enfin, l'entraînement a commencé pour la grande épreuve de sport. Il va y avoir de la sueur !

Après l'épreuve d'endurance des 5000 vis, ça sera le tour du grand sprint des des 500 mètres de scotch… Quand on aura fini la session de saut en hauteur au dessus des montagnes de cartons vides.


Mais il faudra continuer à patienter. Il manque encore quelques petits accessoires.

Parmi la liste des ouvrages en attente de livraison : la piscine olympique. On en reparlera la semaine prochaine.

Commentaires

  1. Tu tournes un peu trop ton propre projet en dérision, si j'avais voulu rigoler en lisant ce blog j'aurais investi sur un humoriste

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a une différence entre faire les choses sérieusement et se prendre au sérieux. Nicolas est pro. Son projet est génialement mené...Et en plus il communique avec humour. Mais comme disait Coluche, on peut rire de tout mais pas avec tout le monde..apparemment :-))

      Supprimer
    2. Pour ma part, j'apprécie aussi l'humour de Nicolas et le travail effectué - qui ne doit pas être rigolo tous les jours - et la dose de bonne humeur qu'il arrive à transmettre au fil de son blog que je checke avidement chaque semaine.
      Ne perds surtout pas ton humour même face au éternels grincheux. Bon courage pour la suite...
      Fred

      Supprimer
    3. Pareil que Anonymous20 juin 2015 14:23 et Anonymous21 juin 2015 00:15: Nicolas, n'écoute pas les grincheux genre Anonymous20 juin 2015 00:06, car j'apprécie également le professionnalisme du projet et les détails techniques des posts qui passent bien mieux grâce à cette pointe d'humour. Ne change rien!!

      Supprimer
  2. j"ai bien ris de tes commentaires (Pioupiou a eu quelle mention ? )

    je suis bluffé par ton professionnalisme

    serge

    RépondreSupprimer
  3. Coucou Nico

    Quelle est la date de livraison prévue ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De mon coté je suis prêt, et on a commencé une partie de l'assemblage.

      L'incertitude, c'est sur les 3 pièces qu'il me manque encore :

      - Les antennes, qui devaient théoriquement m'être expédiées hier. Mais vu que je n'ai pas reçu de mail, je pense qu'ils sont en retard.

      - Les axes d'hélices, que j'ai du refaire faire suite à un problème de tolérances. Je les aurai la semaine prochaine.

      - Les roulements pour l'hélice, sur lequel c'est le flou total. Le fournisseur a déjà un mois de retard par rapport à la livraison prévue. Je les ai relancé un peu sèchement, mais ça n'a pas l'air de faire effet.

      Du coup, ma date de livraison prévue, c'est « dès que j'ai tout ça, + 1 semaine ». Malheureusement, ça ne dépend plus de moi. Je suis aussi impatient que vous…

      Supprimer
    2. Donne nous son mail on va s'occuper de lui ;-)
      Tu penses qu'il craque à partir de combien ?
      Allez dernière ligne droite ... en espérant qu'elle fait pas 15000 kilometres :-))
      Bert

      Supprimer
  4. Sans humour, le cerveau ne serait que de la matière toute grise.
    Comme le fait remarquer justement "Anonymous20 juin 2015 14:23", on peut faire du bon boulot sans se prendre au sérieux!
    Le délai de livraison allongé de quelques semaines, nous empêche-t' il de voler? Le pognon que nous avons avancé, même bien "placé", nous rapporterait combien?


    HVR

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Investi dans la start up "Pioupiou" un sacré paquet de pognon ;-)
      Bert

      Supprimer
  5. Coucou Pioupiou et bravo

    La tyro

    RépondreSupprimer
  6. Merci, du professionnalisme, de l'humour, de ton huile de coude,...

    RépondreSupprimer
  7. Et pour le même prix ..... On rigole !
    Bravo !

    RépondreSupprimer
  8. Je ne vole pas pour ma part, mais le projet m'a séduit en raison de la régularité (et la sincérité) des informations diffusées, ainsi que le ton humoristique, sur une base de sérieux.
    Bref, tout pour me plaire.

    Et vu que je ne vole pas, je ne vais pas faire l'affront de garder au placard Pioupiou, mais je vais lui trouver un emplacement afin d'en faire profiter les principaux intéressés.
    Courage, dernière ligne droite (avec surement encore quelques courbes à négocier) ;-)

    RépondreSupprimer
  9. Pour ma part, je propose que les grincheux (quoique je comprenne leur impatience) aillent aider Nicolas....avec leurs compétences, le travail ira sans doute plus vite ;-)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire