Accéder au contenu principal

Oyé oyé, les cartes sont arrivées !

J'en ai tout plein. On va pouvoir commencer à jouer !


Oui, je sais. On a rendez-vous en début de semaine pour les faire assembler par des pros. Mais c'est pas une raison pour ne pas en tester une ou deux tout de suite.

Alors comme c'est férié, on va faire avec les moyens du bord. Maman n'est pas là, c'est parfait. Direction la table de la cuisine.


On commence par nettoyer les cartes, en les inondant d'un produit chimique qui fait tourner la tête. Comme ça elles seront bien propres, et il n'y aura pas d'impureté pour gêner la soudure.


Comme les méchants dans les films !

Il faut déposer la pâte. Cette fois là, pas besoin de s’embêter avec la seringue. J'ai un joli pochoir.


Cela dit, c'est pas parce que cette fois là il n'y a pas de seringue qu'il faut montrer ça aux enfants.

On commence donc par mettre une grosse trace de poudre blanche sur le mirroir.


Ensuite on racle bien avec la carte bleue.


On évitera juste l'étape où l'on plante le billet de 1$ dans le nez. Avec ce genre de substances c'est encore moins recommandé. Maman va vraiment crier !

Et hop ! On a pile poil la bonne quantité de pâte, magnifiquement déposée sur les pads des composants. C'est pas beau ça ?


C'est férié !!!

Ne reste plus qu'à placer les composants un par un. De préférence avec la pince à épiler de Maman.

Bon évidemment je n'ai pas encore tout reçu. Non content de ce beau mois de mai déjà tout troué, il a fallu que nos amis yankees inventent en plus le Memorial Day. Du coup ma commande est partie avec un jour de retard, et vendredi le livreur Fedex s'est planté. Il a fallu aller fouiller dans le stock. J'ai pas tout, mais j'ai suffisamment pour m'occuper ce weekend.

La recette du chef

Une fois les composants de fortune positionnés, c'est le moment de souder.
On est déjà dans la cuisine, et ça tombe plutôt bien. Vous allez comprendre…

ATTENTION : la méthode que vous allez voir ici a été réalisée par un professionnel entraîné. Ne tentez pas de reproduire cela chez vous. Il ne faut jamais mélanger plomb et nourriture, sauf en cas de force majeure pour toucher plus vite l'héritage de belle-maman.

Dans ma cuisine, je n'ai malheureusement pas encore de four CMS.


Qu'à cela ne tienne. On va faire sans :)

Prenez une belle cuisinière électrique :


Allez chercher votre poêle  à électronique favorite :


Ajoutez une carte…


Puis une autre…

La petite astuce du chef


Déposez une noisette de beurre au fond de votre poêle


Hein, mais qu'est-ce ce que c'est encore que cette histoire ???

J'avais expliqué lors de la première fournée qu'il fallait, pour souder, contrôler très précisément la température.

On va donc surveiller de très près notre petit bout de beurre.


Et on attend tranquillement. Quand le beurre noircit, c'est le signal !


Le beurre devient noir à environ 130°C. Exactement la température à laquelle on doit marquer un palier. Pas mal, hein !

Du coup on en profite pour baisser le feu une petite minute, histoire que la carte monte en température et que toute l'humidité s'évapore.

Pendant ce temps, on peut méditer en se disant que ça vaudrait le coup d'investir 35€ dans un thermomètre infrarouge.


Une fois la minute passée, on met le feu au max. Objectif fusion !

On surveille bien les soudures, et… Bon évidemment, la carte mémoire de la caméra était pleine pile poil au moment intéressant. Du coup j'ai grillé vite fait une troisième carte, rien que pour vous montrer :



(J'avais dans l'idée de vous faire une jolie vidéo avec le processus complet. Mais j'ai pas le temps pour faire le montage. Il faudra se contenter de cette bande annonce.)

On ne le voit pas dans ma vidéo, mais il y a un truc absolument magique avec ce procédé : on peut placer les composants n'importe comment. Quand la brasure devient liquide, la tension de surface est tellement grande que les composants se positionnent tout seuls !




Bon. Quand tout à bien fondu, on retire la poêle du feu et on attend tranquillement que ça refroidisse.

Pas mal, hein, pour des soudures à la poêle ;)

The end

Il ne reste plus qu'à ajouter les quelques petites touches finales, et voilà nos cartes prêtes pour l'aventure !


Hélas, ce moment de grâce ne dure guère. Car un dangereux prédateur rode dans secteur, et va les maltraiter pour ses expérimentations les plus machiavéliques.



Et comme prévu, ça marche !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


Cet article vous raconte la naissance de Pioupiou, le premier capteur 100% autonome et abordable pour mesurer le vent en direct, même là où il n'y a ni électricité ni internet.

Découvrez Pioupiou sur son site internet : http://pioupiou.fr

Commentaires

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Démission

Bonjour à tous

J'ai du démissionner de Pioupiou et sa société mère Altostratus.
C'est donc avec tristesse que je vous en informe.

La société continue ses activités, sous la gestion de The Faktory et Eric Sotty.
Je n'étais déjà plus aux commandes des opérations journalières depuis fin mai.

Je ne suis plus lié et ne cautionne plus les décisions de cette société, ses actes ou ses produits qui seront mis sur le marché.

J'ai cédé mes parts à Faktory pour 1 euro, dans le but de mettre fin au conflit.

Pour contacter Pioupiou, utilisez l'adresse support@pioupiou.com

Pour me contacter à titre personnel, vous pouvez utiliser l'adresse n@baldeck.net

Nicolas Baldeck
ex-Fondateur de Pioupiou

Série judiciaire

Merci à toute la communauté pour ce soutien incroyable.

Mes interlocuteurs ont indiqué vouloir rechercher une solution amiable.

A suivre...

Suite Pioupiou

Je reçois quotidiennement des emails de personnes inquiètes au sujet de leur Pioupiou.

Voici donc quelques éclaircissements.

Depuis le moi de mai, suite à un arrêt maladie et à un conflit grave avec mes partenaires, j'ai été contraint de me retirer de l'équipe opérationnelle de Pioupiou.

Néanmoins, je me suis battu pour trouver une solution long-terme qui permette de donner un futur au projet, d'honorer les commandes et d'assurer support pour les Pioupious actuels. Ça m'a coûté beaucoup de stress dont je me serai bien passé en plein arrêt maladie, mais également 15 000 € de factures liées aux batailles d'avocats (qui vont heureusement m'être remboursées, je n'aurai pas été capable de les payer).

Une solution est sur la table. Le projet devrait être totalement repris par une grosse entreprise leader industriel ayant des dizaines d'années d'expérience et une grande expertise dans la conception et la fabrication de capteurs météo. Les discussions s…